Note utilisateur:  / 8
MauvaisTrès bien 

 

 Vérifications importantes

 

Si vous pensez acquérir un saxophone d'occasion, plusieurs éléments sont à vérifier; quoi qu'il en soit, il est toujours conseillé de le faire évaluer par un expert avant de s'engager.

Bosses

Examinez bien l'état du corps, du pavillon et du bocal. Une petite bosse sur le pavillon n'est pas une catastrophe, mais, plus on se rapproche du bec, plus elle sera gênante. Sur le bocal, il suffit d'une bosse minuscule pour affecter la justesse et le timbre. Sur le corps, les bosses peuvent gêner le fonctionnement de certaines clés. Elles risquent aussi d'altérer la rigidité du corps et, en conséquence, d'influer sur le son. Il est possible de les enlever, le coût dépendant de leur importance et de l'endroit où elles se trouvent.

Le bocal

Examinez la forme du bocal, surtout sur un ténor ou sur un baryton. En effet, il arrive souvent que l'on exerce, sans le vouloir, une certaine pression sur le bocal lorsqu'on emboîte le bec. Sous cette pression, il se courbe légèrement, ce qui risque, entre autres choses, d'affecter l'émission d'une ou de plusieurs notes.
Vérifiez toujours l'état du liège sur lequel s'emboite le bec. Est-il très usé ou trop compressé, s'adapte-t-il bien à votre bec? Regardez aussi si le tenon du bocal s'emboîte bien sur le corps et s'il n'y a pas de jeu à la jointure. Si cet assemblage n'est pas étanche, les fuites d'air affecteront la justesse et la réponse de l'instrument. Notez que si le bocal porte une finition différente de celle du corps, cela ne signifie pas forcément qu'il n'appartient pas à l'instrument.

Les tampons

Les tampons doivent être lisses et souples. La détection d'une fuite n'est pas toujours facile. Si, par exemple, le do grave ne répond pas bien, cela n'implique pas forcément une défaillance du tampon correspondant? la fuite pouvant provenir d'un tampon situé plus haut. Si vous soupçonnez une fuite, glissez un morceau de papier sous le tampon concerné et fermez doucement les clés correspondantes (pour les calottes fermées, laissez le ressort jouer son rôle). Ensuite, tirez le papier. Si vous ne rencontrez pas de résistance, c'est que la fuite est probablement identifiée. Les techniciens vérifient le plaquage des tampons avec une lampe spéciale introduite dans l'instrument.

Tringles et clés

Inspectez soigneusement le clétage. Les nacres usées se remplacent facilement. Si les clés sont trop molles, il y a des chances pour que les ressorts aient besoin d'être ajustés ou remplacés. Vérifiez les tringles: elles ne doivent bouger ni d'avant en arrière, ni de côté. De même, les calottes ne doivent bouger que de haut en bas. Regardez les rouleaux des claviers: ils ne doivent pas bouger de côté. Un mécanisme défectueux risque de provoquer des fuites au niveau des cheminées et de provoquer des bruits parasites.
Examinez les tringles pour voir si elles sont bien droites, autrement elles gêneront les mouvements du clétage. Plus le saxophone est grand, plus les tringles sont longues et plus elles sont vulnérables.

Rouille et soudure

Regardez s'il y a des taches de rouille à l'extrémité des tringles et sur les vis; les pièces rouillées peuvent ralentir beaucoup les mouvements du mécanisme. Une soudure grossière peut être le signe d'une réparation peu soignée. Cela ne signifie pas que la réparation n'est pas efficace, mais la valeur de l'instrument s'en trouvera diminuée.

Le vernis

Il ne faut pas être expert pour distinguer un instrument ancien d'un instrument neuf: l'état du vernis en dit long! Pourtant, celui-ci n'a guère d'importance au niveau sonore. Bien sûr, un bel instrument bien brillant est toujours tentant, mais vous préférerez peut-être un saxophone d'aspect plus modeste pour son timbre, son jeu ou sa justesse. Les sax d'occasion, surtout de type vintage, peuvent être aussi bons que des modèles neufs du même prix.

Reverni?

Si vous rencontrez un sax ancien au vernis impeccable, il se peut qu'il n'ait pas beaucoup servi, mais il s'agit sans doute plutôt d'un instrument relaqué. Pour cela, il faut d'abord retirer l'ancien vernis par polissage, un procédé qui diminue aussi l'épaisseur du métal et risque de produire du jeu dans le clétage.
Si le nouveau vernis est trop épais, il ternira le timbre de l'instrument. Cela dit, il arrive aussi qu'un saxophone sonne mieux après avoir été reverni.

Argent ou nickel, or ou vernis?

On remarque aisément la différence entre un instrument argenté (coûteux) et un instrument nickelé (moins cher) : avec l'âge, le nickel devient grisâtre et s'écaille, tandis que l'argent s'use progressivement et prend une teinte bleue ou noire aux endroits que le chiffon ne peut atteindre. Par contre, il faut l'œil d'un expert pour distinguer un saxophone recouvert d'un vernis jaune et un instrument plaqué or (cette dernière finition étant rare).

Odeur

Si vous ouvrez l'étui d'un vieux sax et qu'une mauvaise odeur s'en dégage, c'est que vous vous trouvez devant un instrument qui a été mal entretenu ou qui n'a pas été joué depuis très, très longtemps. Ne vous inquiétez pas: s'il en vaut la peine, il peut être entièrement nettoyé.