Imprimer

Le cor naturel

on .

Note utilisateur:  / 5
MauvaisTrès bien 

 


Le cor naturel est l'ancêtre du cor d'harmonie moderne. Il n'utilise pas le système des palettes ou pistons pour obtenir la gamme entière. Il comprend un ensemble de "tons", tuyaux de longueur adaptée à chaque tonalité. Pour chaque ton, le corniste obtient toutes les notes de la gamme en bouchant plus ou moins le pavillon avec sa main.

Il  produit des sons en nombre limité, et ne peut effectuer des gammes chromatiques, comme le cor en fa qui l'a de nos jours remplacé. Les sons émis sont en fait les harmoniques du son "fondamental" du cor. En effet, le cor naturel est accordé en un certain ton (cor en do, cor en ré, cor en mi bémol etc.), ainsi, l'instrument ne pourra effectuer que les sons harmoniques de ce ton dit "fondamental" :

Pour un cor en do, les harmoniques sont les suivantes du grave à l'aigu :

harmoniques du cor

 

Les intervalles qui séparent les harmoniques sont identiques pour tous les autres tons.

Le cor naturel fut utilisé pendant le classique et tout le romantique. Lors de l'apparition des pistons, le cor naturel connu de vaillants défenseurs comme Franz Strauss ou Brahms. Son apprentissage ne fut définitivement supprimé du Conservatoire de Paris qu'au début du XXème siècle lorsque les cors à pistons eurent prouvé leur maturité. Il connaît de nos jours un regain d'intérêt grâce à la vogue de la pratique sur instrument ancien (d'époque ou copie fidèle).

 

 

cor naturel