Imprimer

Portrait du trompettiste Eric Aubier

on .

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

aubierEric Aubier est l’archétype rare et précieux du musicien créatif et hyper sensible. A 14 ans il entre dans la classe de Maurice André au CNSM de Paris.

Il demeure à ce jour le plus jeune diplômé de l’Institution avec 3 premiers prix ( trompette – cornet à pistons – musique de chambre). Titulaire du baccalauréat, des études de piano et d’harmonie dans la classe de Pierre Lantier complètent sa formation.

 

Après avoir été lauréat des principaux concours internationaux de Prague, Toulon, Paris… Eric Aubier est nommé soliste à l’Orchestre de l’Opéra de Paris par Rolf Liebermann. Il n’a encore que 19 ans.

En 1995, le nombre de ses engagements conduit le trompettiste à se consacrer exclusivement à une carrière de concertiste international et de professeur. On peut régulièrement l’entendre sur les scènes de Radio-France, salle Pleyel, salle Gaveau, Chamber Music Society of Lincoln Center (New York), les festivals de Comminges, Auvers-sur-Oise, Monte-Carlo, Vézère, Lieksa (finlande), Hamamatsu (japon), Taïpei (Taiwan) et joue sous la baguette de nombreux chefs : Chung, Kantorow, Van Beek, Foster, Robertson, Bender, Bilger, Sanderling, Mac Millan… avec les principales formations européennes, américaines et asiatiques. Eric Aubier se produit en musique de chambre dans des répertoire les plus variés. Ses prestigieux partenaires sont : Thierry Escaich, Jean-Jacques Kantorow, Jean-François Heisser, François Leleux, Alexeï Ogrintchouk, Benoît Fromanger, Olivier Vernet, Alain Moglia, Michel Becquet, Sergeï Salov, Elizabeth Vidal, Didier Vérité et les ensembles de cuivres Canadian Brass, Spanish Brass, Epsilon, ... Mais aussi dans le monde du jazz avec Hervé Sellin, André Ceccarelli et Ricardo del Fra,

Eric Aubier est un des artistes les plus actifs dans la création d’œuvres nouvelles, essentiellement françaises. Il est l’interprête dédicataire (et créateur) favori de compositeurs français de premier plan de la génération actuelle : Bacri (concerto N°2), Escaich ( « Elégie », « Tanz fantaisie », « Résurgences ») Jolas (« EA » pour trompette et percussion), Grätzer (« Aura » commande de Radio-France Festival présence), Jevtic, Matalon (« Trame V » commande de l’Orchestre National de Lorraine), Chaynes… et fais revivre les plus belles pages trompettistiques de la musique française du XXème siècle : Ohana, Jolivet, Tomasi, Françaix, Schmitt, Hubeau, Enesco, Delerue, Sancan, Désenclos… En France comme à l’étranger il est perçu comme un de ceux qui perpétuent le mieux la tradition française des vents, incarnant en quelque sorte un « nouveau visage de la trompette ».

C’est en1982 qu’il obtient son « C.A » premier nommé, Eric Aubier enseigne depuis plus de 25 ans. Il est actuellement titulaire au Conservatoire National de Région de Rueil-Malmaison et donne des masterclasses dans des institutions prestigieuses : Juilliard School (New-York), Bloomington (Indiana), Montréal (Canada), Madrid, Alicante (Espagne), Tokyo, Hamamatsu (Japon), Lieksa (Finlande) ainsi que dans les universités de : Taipei (Taiwan), Seoul (Corée), Buenos – Aires (Argentine), Caracas (Venezuela), Bogota (Colombie)... Enfin, Eric Aubier est le représentant français siègeant régulièrement aux jurys des principaux concours internationaux, Paris, Munich, Porcia, Markneukirchen, ITG USA... Plusieurs concours nationaux ont été créé en son nom dans plusieurs pays, Espagne, Colombie, Argentine, Chili…

Sa discographie compte une centaine d’œuvres, publiées par les firmes, Sony Classical, Arion / Pierre Vérany, Calliope, Mandala, Bis. Ses enregistrements sont régulièrement primés par la presse : le volume 1 de La Trompette Française paru en 98 reçoit Diapason d’Or, Recommandé par Classica, 4 étoiles du Monde de la Musique et sélection talents de la Fnac. En 2002, son enregistrement chez Calliope de Tanz Fantaisie de (et avec) Thierry Escaich reçoit le Grand Prix des Lycéens de la Lettre du musicien et Musique Nouvelle en Liberté. Son dernier enregistrement « Résurgences » est consacré par la critique par « 10 » de Répertoire et « Recommandé » par Classica. Après avoir créé et joué maintes fois cette œuvre en 2002, Eric Aubier créé et tourne au mois de mai 2003, la création de Martin Matalon « Trame V » avec l’Orchestre National de Lorraine.

aubier2001aubiertrompette