Note utilisateur:  / 43
MauvaisTrès bien 

DESCRIPTION DE LA FLUTE TRAVERSIERE


description de la flute traversiere

La flûte traversiere doit son appelation au fait qu'on la tienne de côté, horizontalement.
Elle se compose de trois parties distinctes: la tête, sur laquelle on trouve l'embouchure dans laquelle on souffle et la vis pour s'accorder, le corps qui contient différentes clés sur lesquelles on appuie pour boucher des trous, et la patte( qui peut-être ut ou si) sur laquelle on trouve trois clés.

Les flûtes traversiere d'etude sont généralement en maillechort argenté (alliage de cuivre, de Nickel, et de Zinc) alors que les flûtes professionnelles sont faites en alliage d'argent ou d'or, permettant d'obtenir un meilleur son.Les flûtes professionnelles diffèrent également par des détails de fabrication améliorant le mécanisme (réduction des frictions et des jeux, aménagements pour augmenter la rigidité du mécanisme, cheminées soudées, tampons plus fins et plus fermes, ressorts à haute élasticité, etc. Les finitions sont aussi très poussées et réalisées manuellement.

Emission du son

L'embouchure comprend une plaque, où se trouve un trou ovale central : cette ouverture latérale pratiquée sur le tuyau sert à produire le son. L'instrumentiste émet un filet d'air, de forme proportionnée au pincement plus ou moins énergique de ses lèvres, qui peut être dirigé sous des angles d'attaque différents sur l'arête de l'embouchure (biseau de la flûte). Le son produit à ce niveau met en vibration la colonne d'air du tuyau de la flûte. La fréquence de ces vibrations dépend de la longueur acoustique du tuyau. Cette longueur peut être modifiée par la disposition, la taille et la forme des trous, ainsi que par leur ouverture et fermeture.
Le fait d'ouvrir ou fermer les trous à l'aide des clés, modifie la longueur de la colonne d'air en vibration et donc la hauteur de la note varie en fonction.
La tête de la flûte est fermée à son extremité par un bouchon en liège relié à une vis qui permet l'accordage de l'instrument.