Imprimer

Le Jazz fait son cirque

on .

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

jazz_cirqueJusqu'au 4 janvier 2009 à 20h30 et dimanche 16h à l'Européen (Paris XVII)

le Jazz fait son Cirque est né d’une rencontre entre Les Nouveaux Nez (Alain Reynaud et Nicolas Bernard, tous deux clowns musiciens) et trois musiciens de jazz Eric Longsworth (violoncelliste), Philippe Euvrard (contrebassiste) et Tiboum Guignon (batteur, percussionniste).

 

Cinq saltimbanques franchissent une frontière : le clown s’approprie le jazz et le jazz prend sa liberté dans le jeu du clown. Chacun joue dans la cour de l’autre et la poésie particulière de ces deux univers ne fait plus qu’une.

Les cinq acolytes prennent visiblement plaisir à jouer ensemble, à improviser, à se répondre. L'hilarité gagne parfois les musiciens – alors que les clowns, en professionnels aguerris du rire, conservent en toutes circonstances leur impassibilité.

La qualité musicale de l'improbable quintet est irréprochable, et justifierait à elle seule le billet. Mais on a droit en prime à des saynètes hilarantes. Un saxophone basse se transforme en éléphant, un violoncelle en instrument de percussion et un archet en arme de poing. Un numéro de dressage succède à un meurtre à coups de trompette ou à un duel de claquements de doigts. Les musiciens jouent debout, assis, allongés, perchés sur un tabouret ou sur les épaules de leur voisin. On s'énerve, on se poursuit, on se défie, mais toujours avec cette élégance décalée propre aux (vrais) clowns.

Et souvent, au milieu de ce tohubohu, naît une véritable émotion – comme lors de cette reprise guitare-voix de "Je suis seul ce soir", tube désuet d'André Claveau, qui clôt en beauté cette excellente soirée. A partager !